CAMEROUN / LE PADP POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AFRIQUE

by Alain mouaka, Pensées Noires magazine, le December 24, 2019 14:01

Harris Tagne Ntza, Vous vous réclamez panafricaniste, quelle est votre définition du panafricanisme ?

Pensées Noires : Harris Tagne Ntza merci de consacrer du temps à Pensées Noires en ces moments très chargés pour vous, nous en sommes très honorés. 

Harris Tagne Ntza : Je vous en prie. Merci à vous pour l’ effort que fait “Pensées Noires” pour l’ Afrique, toujours dans le sens du progrès et du développement dans des publications de haut niveau. Pour moi , c’est l’ occasion de vous dire merci et tout mes encouragements dans ce sens là.

Pensées Noires : Vous vous réclamez panafricaniste, quelle est votre définition du panafricanisme ?

Harris Tagne Ntza : Le panafricanisme est un mouvement politique qui promeut l’indépendance du continent africain et encourage la pratique de la solidarité entre les Africains et les personnes d’ascendance africaine, où qu’ils soient dans le monde. C’est à la fois une vision sociale, économique, culturelle et politique d’émancipation des Africains et un mouvement qui vise à unifier les fils et filles du continent et de la diaspora  en une communauté économie de base,  pluridisciplinaire et multisectorielle.   C’ est aussi  la certitude et le partage d’une  histoire, une destinée commune, un rêve . Son objectif ultime est la réalisation d’une organisation de développement structurel et sans exclusive intégrée de toutes les nations et peuples.

Pensées Noires : Vous êtes le ceo du PADP (Programme Africain de Développement Participatif), une organisation panafricaine de développement participatif et d’intégration régionale, que vise le PADP ?

Harris Tagne Ntza : À chaque fois que me revient cette question, j’ai toujours un sourire et c’ est avec beaucoup d’emprunts que j’ y réponds. Nous sommes une organisation panafricaine de développement Participatif, intégrée et sans exclusive. Organisation à travers laquelle nous valorisons et promouvons l’employabilité Jeune et la responsabilisation des femmes et des jeunes avec la prise en compte de nos populations à la base et populations autochtones. La culture d’ intégration africaine qui est la nôtre, dans le cadre de nos projets de développement et coopération vise à faciliter les échanges intra-africain, metre à niveau nos petits producteurs afin de faire face aux enjeux du marché extérieur,  ce que nous appelons le relèvement des petits producteurs (dans le domaine de l’ agriculture). Déjà disons le ici, le PADP a cinq (05) axes prioritaires de collaboration à savoir:

Premier axe: l’ éducation avec le renforcement des capacités, la promotion de formation continue et le réarmement moral des jeunes. Nous intervenons en faveur des déplacés interne dans le cadre de la crise du nord ouest et du sud ouest au Cameroun dans le cadre du COPAD (Collectif pour la paix et le développement) en Afrique. Et pour fermer la page de l’ éducation, nous avons également des actions en faveur des enfants vivant dans les rues de la ville de Yaoundé, un programme d’ insertion socioprofessionnelle.

Deuxième axe: l’ agriculture. Avec la mise à niveau des productions locales, la prise en compte dans nos productions du développement de toute la chaîne de valeur, de la production, en passant par la transformation, jusqu’à la conservation.

Troisième axe:  la santé,  la promotion et la vulgarisation de la santé par le sport. c’ est d’ ailleurs dans ce cadre là qu’entre les 12 et 14 septembre 2019  à Yaoundé au Cameroun, nous avons collaboré avec British High Commission pour réaliser le UK cancer research , sous la supervision de Noela Lyonga Foundation, à  qui je fais un coucou. Il était question ici  de sensibiliser les enfants de moins de 18ans sur la bonne hygiene de vie,  l’ adoption d’ un mode sain et actif de vie,  et la prevention des maladies telles que le diabete et le cancer, un moment particulier pour moi et inoubliable.

Quatrième axe: la promotion de la paix. Avec beaucoup de formation, plaidoyers et descentes dans les milieu sociaux. Je l’ai rélevé plus haut ,  en parlant du COPAD,  collectif avec lequel nous avons recensé dans les ménages, les déplacés internes dans la ville de Yaoundé , de la crise du nord ouest et du sud ouest un programme qui me tient à coeur… Dans le cadre de ce collectif,  avec UNICEF et PLAN Cameroun,  nous voulons apporter une réponse rapide aux familles ,  dans le cadre de la scolarisation, de la production des actes de naissances (pour ceux ne les ayant plus,  faisant suite aux maisons incendiées par des brigands etc…) , et des petites assistances ça et là.

Cinquieme axe: la collaboration internationale. J’y accorde beaucoup d’ intérêt, avec le CALIP (Cadre Logique d’investissement Privé)  comité restraint d’ expert financier et juridique,   dans le cadre de nos coopérations Sud-Sud. Je préfère m’ arrêter là en soulignant juste  que le Programme qui est le nôtre a pour défi  travailler pour l’ autonomisation et la responsabilisation des femmes et des jeunes.

Pensées Noires : Le Cameroun votre pays d’origine a très bien accueillit ce projet, quelles démarches sont mises en place pour atteindre vos objectifs?

Harris Tagne Ntza : Très simple. Nous avons une coordination nationale, suivie d’un démenbrement au niveau des regions avec un point focal par arrondissement. J’insiste beaucoup dessus. Nous travaillons de concert avec les autorités et les populations locales de base où on y figurent  chefs traditionnels et autochtones.

Pensées Noires : On vous doit la ZLECAF (Zone de Libre Echange Continentale Africaine), mettez nous dans la confidence, quel est l’esprit à penser de la ZLECAF?

Harris Tagne Ntza : Me devoir la ZLECAF, je ne dirais pas cela. Nos travaux sont en droite ligne avec les accords de libre échange. C’ est d’ ailleurs dans ce sens là que nous collaborons avec plusieurs pays de cette zone. La BAD (Banque Africaine de Développement) nous ouvre les portes à cet effet  avec le DSIR-AC 2019-2025 , DSIR-AC entendez Document stratégique d’ Integration régionale pour l’Afrique Centrale, et cette période 2019-2025 prend en compte nos (05) axes de collaboration en rajoutant l’infrastructure,  les services et l’indusrtie. Pour la confidence, nous avons deux bureaux de liaison, l’un en Tunisie et l’autre en Algerie afin de couvrir toute l’ Afrique. Nous parlons ici de la coopération islamique, Vous l’ aurez compris, c’ est des pays Arabe alors beaucoup de subtilité dans ce sens.

Pensées Noires : Vous avez pu convaincre sept pays que sont : le Cameroun, le Tchad, la RD-Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, l’Algérie et la Tunisie afin d’être des partenaires de choix dans la réalisation de ces différents projets, quelle est l’implication de ces différents pays ?

Harris Tagne Ntza : Stratégiquement nous travaillons de concert  avec des entreprises locales dans les sept pays ayant à chaque fois des rôles divers et variés. Je prend le Cameroun , mon pays d’ origine, Yaoundé la capitale, ma ville de naissance Où nous avons  un bureau régional Afrique centrale. C’ est le bureau de coordination des activités menées dans la zone CEMAC. Nous sommes en collaboration avec IBSS agronomy entreprise de droit Brésilien dont son directeur exécutif est Gilberto Grando, avec lequel nous devons une relation d’ expertise tant sur le plan technique, de la production à la commercialisation que sur le plan des opérations à l’ ambassade du Brésil au Cameroun. IL est question ici d’industrialiser notre agriculteur. Parlons de la  collaboration avec CODECAM dont le siège est en Belgique, nous avons un programme de production de 400Tnes/Jour de racine fraîche de manioc dans les regions du centre, du sud , du nord  et extrême nord. A Djamena au Tchad, nous avons des collaborations avec les acteurs de la société civile dans la fourniture des produits issus de l’ artisanat (textile, essence, et fabrication diverse). A Libreville au Gabon, là c’ est beaucoup plus une ouverture sur marché et y apporter de la mécanisation. C’ est dans ce sens là que Monsieur Le Président de la république du Gabon oeuvre pour ses populations; Nous ne pouvons que suivre le pas. A Pointe Noire au Congo vous  verrez les mêmes problèmes qu’ au Cameroun, besoin d’une production de masse à la fois pour nourrir ses populations et un fort besoin en conditionnement et commercialisation. C’ est dans ce sens là que nous réaliserons par la grâce de Dieu notre première unité de production, transformation et conservation des produits les mieux référés sur le marché. En côte d’ Ivoire nous avons la grâce d’ avoir une dame d’ exception, qui aujourd’hui est ambassadrice Afrique de l’ Ouest du PADP , qui fait toutes les actions du bureau siège à Yaoundé au Cameroun. Dans la stratégie d’opérationalisation et la mise en oeuvre de nos programmes, forum et salon de haut niveau, la Côte d’Ivoire est un pont stratégique, structurelle, et opérationnelle sous la supervision de QUEEN ETEME Femme d’ action , fiere et dynamique. Venons en à l’ Algérie avec la récente signature d’accord avec notre point focal Monsieur Mokrane Sabri , nous dirons que nous sommes en pôle position au niveau des échanges, des facilitations douanières au niveau des ports en eau profonde. C’est d’ailleurs dans le cadre de ces facilitations, que nous sommes attendus à Accra au Ghana les 27 et 29 février 2020 dans le cadre de ATTES SUMMIT, qui est un salon d’investissement dans des domaines divers et variés. En Tunisie siége  notre bureau de liaison sous la supervision de Monsieur ISSAM CHEBAANE. Il faut ajouter tout de même que c’est en Tunisie et en Algérie que nous souhaitons développer une bonne relation avec la Banque islamique.

Pensées Noires : A ce jour où en êtes-vous dans la réalisation des actions que vous vous êtes fixés?

Harris Tagne Ntza : Plus au-dela de ce que j’ ai imaginé au depart. Je n’ai pas les chiffres exactes,  mais c’ est toujours plus, tant en qualité  qu’ en quantité.

Pensées Noires : L’année 2019 tire à sa fin, un bilan de vos travaux Mr Harris Tagne Ntza?

Harris Tagne Ntza : Alors par ou commncer ; Le 22 Décembre nous avons eu un  arbre de nÖel avec les enfants qui survivent dans les rues de Yaoundé à fort impact. Fils,  filles,  frères et soeurs,  mamans et papas nous les avons tous mobilizes dans la rue à travers un  concert avec Me Gael TANG Mitjake. A noter aussi la participation des associations de jeunes étudiants avec celle d’ officier de police pour la securité et un point focal dans la rue,  que nous avons nommé *1er ministre* car il nous conduisait vers tous les points où se trouvaient  les enfants de rue. J’ ai commencé par cette action humanitaire parce que très importante pour moi.  Vous savez  durant l’ année nous faisons ci et ça,  sans avoir un moment pour les démimunis, les vulnérables. Alors pour répondre à votre question, un bilan (rire) je dirais qu’en terme de collaboration , le MINPMEESA (Ministère des petites et moyennes entreprises, de l’ économie sociale et de l’ artisanat), dans le cadre de l’ organisation de la semaine mondiale de l’ entrepreneuriat au Cameroun, une pensée pour Monsieur le Ministre et les organisations de la société civile et des structures de relais des  actions de l’ État sur le terrain. Nous étions au pôle de cette organisation sur le plan national avec une marche sportive récréative sur tout l’ étendue du territoire à la même heure. Un réel challenge pour nous. J’évoquerais aussi les collaborations avec des ambassades, associations et ONG. Pour en citer quelques unes, nous avons :

  • La Collaboration avec NOELA LYONGA FOUNDATION, UNITED KINGDON OF CANCER AND RESEAECH , une Collaboration dans le domaine de l’ education et de la santé.
  • CEBO BIO avec sa promotrice Madame NZAMÉ Claire Solange qui fait dans la transformation du manioc ,  de la patate douce en gâteau, biscuit et farine et amidon. Une veritable niche. Je remercie Dieu d’ avoir mis cette femme sur mon chemin.  J’ allais oublier, elle fait également de la charcuterie avec du boeuf,  du porc,  du poulet. Toutefois le probleme de financement demeure malgrés  les équipements. J’ en profite justement pour lancer un appel dans ce  sens là. Ensuite, des collaborations avec J&Cim Nature et Artenat au Cameroun. Artenat ici est une association camerounaise qui lutte contre le paludisme avec la plante antipaludéen Artémisia.
  • COOPÉRATION CAMEROUN-BAD

Il s’ agit ici des services et prestations diverses et agriculture.

– COOPÉRATION CAMEROUN- BRÉSIL

Deux axes de collaboration: En agriculture avec la mutualisation des compétences et savoir faire brésilien au Cameroun,  en passant par une production massive soit 200tnes/jrs de manioc, un réel challenge pour le PADP

  • COLLABORATION ACC ( African Chamber and Commerce) avec la prise en compte de nos 05 axes de collaboration, la promotion des échanges et produits Made in Africa. Je rends gâce à Dieu ,  parce que c’ est par  lui,  que mon equipe et moi même accomplissons ces actions. Merci seigneur. En passant le PADP est enregistré au Programme des Nations Unies pour le compte de l’ année 2020.

Pensées Noires : Des défis pour 2020 ?

Harris Tagne Ntza : Bien entendu. Implanter au Cameroun et en RD Congo  une unite de production et transformation de manioc et banane plantain . Developper la relation avec la BI (Banque Islamique), développer au mieux notre programme d’ insertion des enfants dans la rue avec Unicef et d’ autres partenaires stratégiques de pointe. Développer la relation avec les institutions de l’union africaine. Et enfin, mieux affermir nos relations avec le PAM pour dire Programme Alimentaire Mondiale, depuis Yaoundé et Nairobi.

Pensées Noires : L’Afrique et ses fils et filles sont au coeur de vos préoccupations, comment le continent appréhende t-il toutes vos initiatives ?

Harris Tagne Ntza : Bien. Nous sommes les bienvenues partout en Afrique.  Nous sommes BANTOU et oeuvrons pour les africains.

Pensées Noires : Au-delà de vos 7 partenaires africains il y’a-t-il d’autres qui sont intéressés par la crédibilité de vos initiatives?

Harris Tagne Ntza : La liste reste exhaustive. Ils sont si nombreux, organisations de jeunes,  femmes leaders,  ong à l’ étranger (Bruxelles, Belgique) bref Ils sont nombreux et nous ne choisissons que les meilleurs.

Pensées Noires : Comment rentrer en contact avec vous et s’impliquer dans la réalisation des objectifs que poursuit le PADP ?

Harris Tagne Ntza : c’ est simple, vous nous faites parvenir un mail à notre secretariat (infospadp@gmail.com) et le tour est joué (rire)

Pensées Noires : Pour finir, vos rêves pour l’Afrique Mr Harris Tagne Ntza ?

Ma definition du panafricanisme constitue mon rêve pour l’Afrique, <<une vision sociale, économique, culturelle et politique d’émancipation des Africains et un mouvement qui vise à unifier les fils et filles du continent et de la diaspora  en une communauté économie de base,  pluridisciplinaire et multisectorielle>>. Merci beaucoup pour cet echange.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

English